Jeannette, 52 ans, femme mure mariée et trou à blacks



Il va falloir s’accrocher avec Jeannette, femme mure mariée de 52 ans, libertine à sens unique et trou à blacks. Voilà la meilleure description que Jeannette pourrait utiliser si elle s’inscrivait sur un site tel que Wyylde. Cependant, Jeannette n’a pas besoin d’Internet pour se trouver des hommes disponibles pour lui péter le cul.

Une très belle femme malgré son âge

Femme blonde plutôt bourgeoise, avec une silhouette élancée et bien gaulée, Jeannette a encore de beaux restes pour son âge. Seules quelques rides sur son visage trahissent la cinquantaine. Pour le reste, cette blonde originaire du centre de la France reste une femme sexy mature et désirable. Des seins de taille moyenne, ni trop gros ni trop petits mais agréables à prendre en bouche, pas un gramme de graisse. Mais ce qui attire surtout l’attention c’est cette belle cambrure et ses jambes musclées au dessin harmonieux. Bref, notre Jeannette est une très belle femme et elle a jeté son dévolu sur de jeunes Africains, dont certains sont des migrants qui squattaient en bas de chez elle. Vous nous direz qu’elle exploite la misère humaine comme elle peut lol. Quoi qu’il en soit, quand Monsieur est en voyage d’affaires, Jeannette organise de grosses partouzes et des gangbang dont elle est la star. Le temps de quelques heures, Jeannette est une salope offerte dont les trous vont se faire remplir à tire-larigot. Elle est ainsi totalement assiégée de bites, constamment encerclé de blacks avides de sa chatte fripée et de son trou de balle encore élastique.

Rendez-vous sexe avec ses amants black préférés

Son joli cul palpitant ne sait plus où donner de la tête. Elle donne ainsi ses rendez-vous dans des chambres d’hôtel ou dans des Airbnb. Parfois, c’est compliqué d’expliquer aux propriétaires pourquoi elle loue un appartement le temps d’un après-midi avec trois renois. Mais notre trou à blacks déborde d’imagination lorsqu’il faut justifier ses rendez-vous de sexe sans limite. On dirait que Madame a quelques courtisans et quelques préférences parmi sa meute d’amants noirs. Les verges, elle les préfère longues et fines. En effet, Jeannette a une chatte très profonde et elle aime que ça ta profond lorsqu’on la défonce.

Comment Jeannette aime encaisser les queues noires ?

La blondasse a quelques préférences en terme de position et comment elle encaisse les queues noires. Le lit est un élément incontournable parce qu’elle n’est pas trop friande des endroits insolites. Sur ce point, notre mature reste plus ou moins classique. Elle adore s’allonger sur le côté, les jambes bien écartées avec une queue noire qui lui ramone la chatte et une autre qui doit sucer, la tête posée sur l’oreiller. C’est la position la plus passive possible. Elle adore parce qu’elle se sent complètement offerte, elle n’a rien à gérer. En somme, elle se fait baiser-t-elle un vulgaire morceau de viande. C’est la dégradation et l’humiliation, la souillure et la soumission qui font mouiller Jeannette au plus haut point. Ses jeunes partenaires africains sont en général très chauds. C’est parfois la première fois qu’ils font l’amour avec une femme. Ainsi, notre bourgeoise en chaleur faite donc don de son corps et le sexe devient une action charitable. Mais ne vous y trompez pas, lors ce que Jeannette a le cul badigeonné de gel lubrifiant et qu’elle sent un long anaconda enfiler son rectum glissant, Jeannette exulte. La sodomie avec une grosse bite black, cela a été une révélation positive et satisfaisante. C’est sympa comme performance d’encaisser une gorge profonde avec plus de 22 cm de bite, mais l’exploit reste tout de même de se faire enculer par un braquemart aussi long.

Le gangbang comme un passe-temps

Aussi, elle en passe des après-midi à se faire défoncer sa chatte et à pomper de la queue noire. À quatre pattes dans le salon, à se faire chevaucher en levrette alors qu’il y a une file de jeunes migrants en train de se branler en attendant leur tour. Les quelques photos intimes prises par l’un des protagonistes de ses gangbang discrets et sans tabou témoigne de l’atmosphère animale et sexuelle qui y règne. On peut ainsi y voir Jeannette totalement dévouée à son sacerdoce. Subir de grosses secousses sexuelles, se faire déboîter le cul et servir d’autoroute à bites à ces Blacks affamés de sexe, Voilà ce qu’il fait jouir Jeannette, 52 ans, sans tabou et aucune culpabilité. Ca lui permet surtout de faire passer le temps et de tuer l’ennui de son ménage. Se faire chier avec un homme qui ne parle que d’argent, c’est bien loin de l’amusement et le pied qu’elle prend avec ses renois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *