Massage érotique avec Murielle, femme mure divorcée

Je me suis fait mal au dos de la manière la plus stupide possible. J’ai passé toute la journée à réorganiser mon bureau à domicile sans aucun problème, mais j’ai éternué trop fort et une douleur est survenue subitement en bas de ma colonne vertébrale. Je ne savais pas si j’avais fait bouger un disque, ou tiré un muscle ou quoi, mais ça faisait mal de ouf. J’ai essayé des analgésiques sans ordonnance, mais aucun d’entre eux n’a fait effet.

Après quelques jours de douleur, j’ai consulté des sites gratuits en ligne de médecine sur comment soulager les maux de dos et il y avait plusieurs chiropraticiens et salons de massage dans ma région. Je ne savais pas lequel choisir, alors j’ai juste gardé ceux qui avaient les meilleures notes et meilleurs commentaire. Je me suis dit que j’essaierais un massage avant de voir un chiropraticien parce que c’était forcément moins cher.

Première rencontre avec une femme mure pulpeuse aux mains magiques

Le salon de massage avec le plus de critiques 5 étoiles était de l’autre côté de la ville, j’ai donc pris rendez-vous pour le lendemain matin et je l’ai payé en ligne. L’endroit était vide quand je suis arrivé pour mon rendez-vous. La réceptionniste ( plutôt sexy bien que mature ) m’a montré une petite pièce avec une table de massage, un écran privé, une chaise et un évier dans un coin. Je me suis assis sur la chaise et n’ai attendu qu’une minute avant que la masseuse frappe et entre dans la pièce.

C’était une  petite femme blanche, aux yeux bleus presque turquoise, et une chevelure brune raide qui encadrait son gentil visage. Elle était plus courte que moi et plutôt forte. Disons le une femme mure pulpeuse. Dodue plutôt que ronde si cela a du sens. Elle portait des lunettes à monture noire, un pantalon marron et un chemisier bleu clair. Son gros cul et d’énormes seins surement perceptibles à travers une parka. Cependant, vue la tenue qu’elle portait, on ne pouvait s’empêcher de remarquer sa taille et ses formes charnues. Elle était pulpeuse sans avoir l’air empotée.

La masseuse mature sourit et dit :  « Coucou, je suis Murielle! Je serai votre masseuse pour cette séance. Voulez-vous vous allonger? »

J’ai dit « Ravi de vous rencontrer, je suis Thibault. Je retire ma chemise ? »

Elle a répondu « Faites ce qui vous met à l’aise. Je ne pourrai pas utiliser d’huile si tu la gardes héhé. »

J’ai ôté mon t-shirt et je l’ai vue jeter un coup d’œil sur ma poitrine. Je me suis allongé face contre terre sur la table de massage, mon visage reposait dans la partie circulaire en haut de la table.

Murielle a demandé :  « Y a-t-il une zone en particulier sur lequel vous aimeriez que je me concentre aujourd’hui? »
Je lui ai raconté comment j’avais niqué mon dos en éternuant trop fort. Je l’ai entendue contenir un petit rire et j’ai dit : « c’est bien de rire. C’était la chose la plus stupide du monde. Je pourrais comprendre de me blesser en soulevant des poids ou dans une machine à laver ou quelque chose comme ça, mais en éternuant ? Tellement stupide. »

Elle a dit: « Je suis désolée, je ne devrais pas rire. Ce n’est tout simplement pas ce à quoi je m’attendais. Êtes-vous prêt que je commence le massage ? »
J’ai hoché la tête et je l’ai sentie apposer de l’huile chaude sur mon dos et commencer à frotter partout. J’ai poussé un soupir comme elle l’a fait. Je n’avais jamais eu de massage professionnel auparavant et c’était excellent. J’ai un peu grimacé quand elle a touché la zone endolorie de mon dos.
La masseuse a dit: « Est-ce l’endroit? Vous avez un énorme nœud ici. »
J’ai de nouveau hoché la tête et elle a commencé à se concentrer sur cette zone. Malaxer, masser et frotter jusqu’à ce qu’il se desserre. Je gémis de soulagement alors que la douleur diminuait instantanément. Murielle a poussé ses doigts dans et autour de la zone douloureuse jusqu’à ce que la douleur ait presque complètement disparu.

Elle a dit: « Je pense que vous avez peut-être eu un disque légèrement déplacé, mais je pense que je l’ai remis dans l’alignement. Y a-t-il d’autres points négatifs, ou voulez-vous juste que je fasse le reste comme d’habitude? »
J’ai répondu: « Non, c’était le pire endroit. Et merci, ça va mieux qu’il y a trois jours. »
Elle a dit « Bien bien. J’ai pensé que j’avais peut-être perdu la main. Je n’ai pas fait de massage depuis des années. »
Surpris, j’ai dit « Oh vraiment? Je pensais que vous pratiquiez tous les jours. »
Elle a répondu: « Je le faisais. Je viens de divorcer et je recommence travailler. Quand j’étais une femme mariée, je ne travaillais pas. Mais par la suite, j’avais besoin de retrouver un emploi. Alors me voilà. Je n’ai pas donné de massage depuis près de 20 ans, alors c’est agréable d’entendre que vous l’appréciez. »

La femme mure a continué pendant environ 20 minutes, me frottant le dos partout. Quand elle a fini, elle a utilisé une serviette pour essuyer l’huile qui était sur mon dos. Je me sentais comme une nouille mouillée quand je me suis assis et que j’ai remis mon t-shirt. J’étais totalement à l’aise. Jamais dans ma vie je n’aurais pensé me retrouver avec une cougar sexy en séance de massage hot.

J’étais sur le point de me lever d’où j’étais assis sur la table de massage quand elle m’a demandé « Voulez-vous me donner un pourboire? »
Confus, j’ai dit « oh, je l’ai déjà fait quand j’ai pris rendez-vous. Il y avait une option de pourboire en ligne. »

Elle sourit et fit un mouvement de saccade et dit « merci, mais non, je veux dire un pourboire. Je te demande si tu veux une Happy Ending. »
J’ai dit  » oh ! C’est permis ? Je ne pensais pas que c’était quelque chose qui se passait réellement dans la vraie vie. Juste dans des vidéos porno ringardes. »
En réalité, j’avais déjà entendu des histoires érotiques de la part de pote, qui racontaient comment ils s’étaient fait branler la queue à la fin d’un massage érotique, mais j’ai toujours cru qu’ils déconnaient.

La coquine haussa les épaules et dit: « quand j’étais une femme jeune, mince et célibataire, je le faisais tout le temps. Et c’est permis si je veux le faire. Je n’ai pas de patron ici, je loue juste l’espace. Alors qu’en est-il? Je sais que beaucoup de gars sont excités par un massage sensuel. Évidemment, si tu ne veux pas qu’une femme vieille et grosse te touche la bite, je comprends. hahaha ».

En réalité, la simple proposition que cette sculpturale et grassouillette, mais néanmoins très attirante masseuse, m’avait excité et bousculé un peu le cerveau.

J’ai donc répondu : « Oh non, je suis vraiment intéressé. Combien coûte le happy ending ? »
Elle avait l’air contente et a dit: « 30 euros avec les mains ( handjob ), 60 avec la bouche. »

Cela me semblait plus que raisonnable, et j’ai dit: « Je prendrai celui à 30 please s’il vous plait. Et je ne pense pas que tu sois laide, grosse ou vieille. Je te trouve jolie et absolument … bandante. Pourquoi dis-tu ça de toi ? »
Murielle se dirige alors près de l’évier et a attrapé une autre serviette et a dit: « Eh bien, rien ne vous fera vous sentir plus vieille, laide et grosse comme votre mari avec qui vous avez passé 23 ans de votre vie, qui vous quitte pour une jeune salope maigre et avec de faux seins. Assez jeune pour être sa fille. Allongez-vous et baissez votre short s’il vous plait. »

J’ai fait ce qu’elle a demandé et j’ai dit: « aïe, on dirait bien que ton ex est un connard. »
Elle a dit: « Il ne l’était pas depuis longtemps. Mais les choses ont changé. Merci d’avoir dit que tu me trouvais jolie. On ne m’a pas dit ça depuis longtemps. Même si je suis grosse et vieille. »
J’ai dit : « Je dirais sculpturale. Et tu n’es pas vieille, je parie que tu n’as que quelques années de plus que moi. »
Debout à côté de la table, elle a commencé à branler ma bite en demi-molle et a dit: « J’ai 46 ans. »
J’ai poussé un soupir alors qu’elle touchait et masturbait ma queue et m’a dit: « D’accord, tu as 11 ans de plus que moi. Pas vieille du tout. Disons que tu es une femme mure et ça n’est pas du tout une insulte. »

La branleuse sourit et dit: « Tu es gentil de le dire. Tu as une belle bite. Mon mari n’était circoncis. J’ai toujours aimé les cabriolets sur les dessus durs. »
Murielle caressa doucement mon zgeg et me chatouilla les couilles jusqu’à ce que je sois complètement dur. Ses mains étaient chaudes et très douces. Murielle avait encore un peu d’huile du massage dessus, ce qui lui permettait de les glisser facilement de haut en bas sur ma bite.
Elle a demandé « Cela vous aiderait-il si vous voyiez mes seins? »
J’ai répondu « oh mon dieu, oui s’il te plaît! J’adorerais voir tes seins. »

En souriant, la mature excitante souleva sa chemise sur sa tête puis détacha son soutien-gorge. Ses gros seins pâles tombaient sur son ventre en se libérant de son soutien-gorge. Ils avaient l’air incroyables. Ses mamelons rose foncés étaient rigides et elle avait des aréoles à peu près un peu plus grandes qu’une pièce de deux euros. Un magnifique spectacle de ses gros nichons et ses gros tétons que j’avais juste en vie de prendre en bouche.

Je voulais les serrer, mais je me suis dit que c’était contraire aux règles, alors j’ai juste apprécié la vue.
J’ai dit « Ton ex est un idiot. Aucun faux sein ne pourra jamais surpasser une paire de gros seins naturels. Quelle est leur bonnet ? Si ça ne vous dérange pas que je demande. »
Elle a dit « Merci chouchou ! Ils font un 90 F. Tu ne les trouves pas trop mous ? »
J’ai secoué la tête et j’ai dit « Pas du tout. Tu as de beaux seins. »

J’ai regardé alors qu’elle recommençait à me caresser. Ses gros seins vacillaient légèrement alors qu’elle me caressait avec sa main droite. Voir ses nichons m’a encore plus excité et j’ai senti ma bite se raidir davantage dans sa main. La vicieuse me caressait dans un rythme rapide de haut en bas sur toute la longueur de mon pénis. De temps en temps, elle passait sa paume sur la gland, puis tournait sa main autour de la tige en descendant. Après quelques minutes, Murielle m’a caressé la bout très vite pour lui donner plus de stimulation. J’étais prêt d’éjaculer à ce moment précis.
Elle m’a regardé dans les yeux et m’a dit: « fais-moi savoir quand tu vas jouir, chérie. »
J’ai dit: « Je suis presque prêt maintenant. »

La masseuse/branleuse a souri et a pris la serviette dans sa main gauche, m’a secoué fort avec sa droite et a dit « vas-y. Laisse-moi voir ton sperme. Je veux que tu rendes mes mains collantes ! Allez ! Jouis pour moi. J’adore sentir le sperme d’un mec qui se branle. »

J’ai cambré mes hanches et j’ai dit « Oh putain ça vient, MAINTENANT ! »
Murielle a rapidement placé la serviette en place pour choper mon sperme alors qu’elle me bouchait la bouche pendant mon orgasme afin que je ne hurle pas. J’ai gémi et gémi alors qu’elle pompait ma bite alors que je me sentais décharger violemment mon sperme sur la serviette. Certains ont coulé sur ses doigts à la fin de mon orgasme.

Quand j’ai eu fini, elle m’a dit: « bon sang, tu as éjaculé des litres. Ça fait un moment que t’as pas juté toi ? »
Un peu gêné, j’ai dit « euh, ouais. Je suis célibataire depuis plus de 3 mois et personne d’autre que moi n’a touché ma bite à ce moment-là. »
En utilisant la serviette pour nettoyer sa main et ma bite, elle a dit « eh bien, T’inquiètes pas. Tu es chou, tu as une belle bite et tu es sympa. Tu n’auras aucun mal à trouver une fille, j’en suis sûre. »
Je me suis assis et j’ai relevé mon short et j’ai dit « Merci. C’était incroyable. Ce serait bien si je prenais un autre rendez-vous bientôt ? »
Avec enthousiasme, Murielle répondit « Bien sûr! Les clients réguliers sont les meilleurs clients. Et si tu ne veux que le « bonus » d’une séance, quand tu réserves, entrez « Promo25 » dans le champ du code promo. Ça me signalera que tu veux juste me donner un pourboire. »

Tout le temps qu’elle parlait, je regardais ses énormes seins nus. Je voulais tellement lécher et sucer ses mamelons. Mais ce n’était pas dans les plans pour la journée. Je l’ai remerciée une fois de plus, puis je suis rentré chez moi. Tout le chemin du retour, j’ai pensé à la masseuse à moitié nue et à ses mains talentueuses. Son ex-mari était un connard fini. Cette masseuse mature était chaude comme l’enfer.

Les gros nichons de Murielle, comme une obsession

Le lendemain matin, je me suis réveillé sans aucune douleur au dos. En plus de me donner la meilleure branlette de ma vie, Murielle avait complètement soigné mon dos. Je suis allé travailler comme d’habitude ce jour-là, mais j’avais du mal à me concentrer sur quoi que ce soit. Je ne pouvais pas oublier l’image des seins énormes de Murielle. Je n’avais pas prévu de prendre un autre rendez-vous  de sitôt, mais à la fin de la journée, je suis allé sur le site de massage. Murielle n’avait rien de disponible le soir, alors j’ai pris un autre rendez-vous pour le lendemain matin. J’ai utilisé le code en ligne dont elle m’avait parlé pour qu’elle sache que je n’avais pas besoin de la partie massage de la séance.

Je suis arrivé tôt pour mon rendez-vous. J’étais excitée de la revoir. Et surtout ces grosses mamelles seins. La réceptionniste m’a reconnu et m’a dit de revenir quand je suis entré. Murielle a frappé après une minute et est entrée et a largement souri quand elle m’a vu.
Elle a dit « Thibault! J’espérais que ce soit toi. ❤️  »
C’était agréable à entendre. J’ai dit « Mon dos est guéri. Tu es magique. Je pensais que j’allais devoir dépenser une fortune chez un chiropraticien. »
Elle a dit: « Je suis contente que mes compétences ne soient pas dépassées. Et je suis contente que tu aies pris un autre rendez-vous. Quand j’ai vu le code promo dans ma planification, j’espérais que ça soit toi. Seulement deux autres mecs ont donné un pourboire depuis avant-hier. »
J’ai dit: « Tu plaisantes, je pensais que tous les mecs seraient accroc à tes services. »
Elle haussa les épaules et dit: « La plupart de mes clients sont des femmes. Et certains hommes veulent juste le massage. Certains sont mariés. Certains seraient probablement intéressés à donner un pourboire à quelqu’un d’autre, mais pas moi 😉. »
J’ai dit « Est-ce que certaines de vos clientes donnent un pourboire ? »
Elle a eu un regard sournois et a dit « Tu serais surpris. Je ne propose qu’à ceux qui semblent intéressés. Qu’avais-tu en tête aujourd’hui ? »
J’ai dit en riant: « J’ai tes seins en tête depuis 48 heures. »

Elle ricana, les secoua un peu dans sa chemise et dit « Ces vieux trucs là ? »
J’ai hoché la tête et j’ai répondu « Tes seins sont incroyables. Je pensais au pourboire de 60 aujourd’hui si c’est ok pour toi. »
Elle sourit largement et dit: « J’adorerais te sucer la bite. Les deux autres clients voulaient aussi des branlettes. Mais j’ai envie de sucer. »

Happy ending en mode pipe, miam miam …

Suce en happy endingJ’ai pris l’argent de mon portefeuille et je le lui ai donné. Elle me fit signe de m’allonger sur la table de massage. Je l’ai fait et j’ai baissé mon short. Murielle se tenait à côté de la table et me caressait lentement jusqu’à ce que je bande dur. Puis elle se pencha et commença à lécher la tête de ma bite. Mes hanches tremblaient alors qu’elle tournoyait sa langue autour de le gland à plusieurs reprises. Puis Murielle baissa lentement la tête jusqu’à ce que ses lèvres soient à la base de mon sexe. Elle m’a pris gorge profonde sans aucun problème 😱. Non pas que j’ai un monstre, mais je n’ai pas une petite zèzette non plus. J’ai été impressionné. Puis elle a relevé la tête tout en traînant ses lèvres sur les côtés de ma bite. Je gémis comme elle.
Elle s’est levée et a dit « Je suppose que tu veux revoir mes pêches ? »
J’ai dit « Oui s’il te plaît, si ça te va. »
La suceuse de bites hocha la tête et enleva son haut, puis son soutien-gorge noir. Ses énormes seins pâles semblaient encore plus bandants que la deuxième fois. Je les ai regardés pendre librement alors qu’elle se penchait pour me sucer la bite dans sa bouche avec un son de salivation. J’avais aussi une bonne vue de son cul. C’était une énorme paire de fesses rondes qui ne demandaient qu’à être pressées mais je la laissais sucer pour le moment.
Elle avait commencé à se balancer la tête de haut en bas alors que j’admirais ses seins qui se balancent et son bubble butt. Sa langue léchait mon zboub chaque fois que ma bite plongeait dans sa bouche.
Après quelques minutes, elle se leva et demanda: « ca te dérange de t’asseoir sur la chaise? Je serais plus à l’aise sur mes genoux. »

J’ai dit « pas du tout » et je suis descendu de la table et me suis assis sur la chaise.
Murielle m’a suivi et s’est agenouillée devant mes jambes écartées. Elle posa ses mains sur mes cuisses et baissa à nouveau son visage sur ma bite. Sa langue léchait et bougeait sur le dessous de ma bite alors qu’elle me prit en gorge profonde pour la deuxième fois. Quand elle a glissé ses lèvres vers le haut, elle a commencé à caresser ma bite. Murielle a déplacé sa bouche vers mes couilles et a commencé à les lécher doucement en caressant. J’étais sur le point de jouir à ce moment-là. Ma bite était aussi dure qu’elle ne l’avait jamais été.
Elle m’a léché les brunes quelques fois de plus, puis a de nouveau pris la moitié supérieure de ma piqûre dans sa bouche. Elle a utilisé une main pour frotter doucement mes couilles alors qu’elle remontait ses lèvres de haut en bas plus rapidement. Puis la cougar leva la tête, embrassa le bout de ma bite et commença à la lécher de haut en bas. Ça devenait trop pour moi.

J’ai dit: « Putain, je suis à deux doigts de juter Murielle. » 💦💦💦

Rapidement, elle a remonté la tête pour ramener le bout de ma bite dans sa bouche. Elle a caressé ma bite avec énergie et vitesse, avec juste le bout entre ses lèvres et mon orgasme a commencé. J’ai gémi à haute voix et j’ai commencé à jaillir dans sa bouche. Ses yeux se sont un peu écarquillés lorsque j’ai juté en plein dans sa bouche. Tout le temps que j’ai joui, elle a doucement caressé mon sexe, jusqu’à ce que, enfin, j’aie fini. Elle s’assit sur ses talons et ouvrit la bouche. Ma semence blanche épaisse a été recueillie au fond de sa bouche et elle m’a surpris en avalant tout cela d’une grande gorgée. Je pensais qu’elle allait cracher mon sperme dans l’évier.
Elle a dit: « Putain, c’était une énorme décharge chouchou. Merci. Je crois que j’en avais autant besoin que toi. Ça t’a plu ? »
J’ai ri un peu et j’ai dit « Oh que oui  Tu suces une bite mieux que n’importe quelle fille avec qui je suis sortie. »
Elle sourit et dit « pourquoi merci! »
Je lui ai demandé provisoirement « euh, c’est probablement une question stupide, mais tu veux aller boire un verre un de ces quatre ? »
Elle y a réfléchi une seconde et a dit: « Je ne suis jamais sortie avec un client auparavant. Le fait de savoir ce que je fais avec d’autres mecs ici ne te dérange pas ? »

J’ai haussé les épaules et j’ai dit « non, et si tu veux, j’aimerais apprendre à te connaître. Et pas seulement parce que tu viens de me faire la meilleure pipe de ma vie. »
Elle a souri et a dit: « D’accord, je n’ai pas eu de date depuis plus de 20 ans, alors je suis probablement pas douée pour ça. Mais voici mon 06. »

J’ai mis son numéro dans mon téléphone et je lui ai envoyé le mien et j’ai dit: « Je vais t’envoyer un SMS et on va organiser quelque chose. Ça te va ? »
Vraiment contente, elle a dit « Oui. J’ai un autre rendez-vous dans quelques minutes. Tu dois t’habiller. J’ai besoin de m’habiller aussi parce que mon dernier client était un pervers qui voulait voir mes nichons. »

J’ai ri et j’ai dit « On dirait un vrai pervers. Je t’envoie un SMS ou je t’appelle après 5 heures, d’accord ? »
Elle a remis son soutien-gorge et son haut et m’a raccompagné à la porte et m’a dit « Ok, merci encore babe. »

Rendez-vous galant avec Murielle, mature flattée qui n’en attendait pas tant

Je n’arrivais pas à croire ma chance ! Peut-être qu’éternuer dans mon dos finirait par être une bonne chose. Je suis allé travailler et je n’ai pas arrêté de penser à Murielle. J’ai bullé jusqu’à ce qu’il soit enfin temps de rentrer chez moi. Quand je suis rentré, j’ai envoyé un SMS à Murielle.

–  Hé Murielle, je viens de quitter le taf. Tu as fini de travailler ?
– Oui, je viens de rentrer. Je pense à te fairedîner, mais vu mes talents de cuisto, ça serait pas une bonne idée.
– T’inquiètes, je t’invite à diner dehors.
– D’accord ! Où veux-tu aller ?
– Aimez-vous la cuisine chinoise ?
– Qui n’aime pas ça ?
– Bon point. On se donne rendez-vous  où ?
– Tu peux passer me chercher ?
– Bien sûr, quelle est votre adresse ?
– Super ! Donnez-moi 30 minutes pour vous préparer.

Elle m’a envoyé son adresse et j’ai commencé à me préparer aussi. Je n’avais pas eu de premier rendez-vous depuis des mois, mais je n’étais pas nerveux. Les branlettes et les fellations sont le meilleur moyen de briser la glace. J’ai passé une peigne dans mes cheveux, j’ai utilisé un rince-bouche et j’ai changé de vêtements. Une fois que je me suis senti raisonnablement présentable, je suis parti la chercher. Murielle vivait à quelques kilomètres de chez moi dans un appartement bien entretenu. Je suis arrivé juste au moment où elle m’avait demandé de venir la chercher.

J’ai frappé à la porte et après quelques secondes, Murielle a ouvert la porte. Elle portait une robe moulante couleur saumon, un pull blanc et des chaussures à talons. La robe avait un col en V plongeant dont son décolleté tombait presque. Mes yeux se sont resté fixés à ses gros seins jusqu’à ce qu’elle s’éclaircisse la gorge. Je levai les yeux vers son visage et elle souriait.
Elle a dit « Tu aimes ma robe? »

J’ai dit « Bordel, tu es si tellement sexy !!!!!! »

Elle rougit un peu et répondit « Merci. Ça fait très longtemps qu’on ne m’a pas dit que j’étais sexy. Prêt à partir ? Je meurs de faim. »
J’ai hoché la tête et nous sommes retournés à ma voiture. Je lui ai ouvert la porte, puis je suis entré du côté du conducteur. On a roulé jusqu’à mon restau chinois préféré.
Elle a rapidement dit « Pardonne-moi si je suis bizarre ce soir. Je suis nerveuse et je n’ai pas eu de premier rendez-vous depuis mes 20 ans, encore moins depuis mon divorce. Cela fait un an que mon mari m’a quitté pour cette salope de jeunette et j’ai passé la plupart de ce temps à grossir et à m’apitoyer sur mon sort. Tu m’as surprise quand tu m’as demandée à sortir. Je ne pouvais pas croire qu’un beau jeune homme s’intéresserait à quelqu’un comme moi. »

J’ai tendu la main gauche, je l’ai tenue et j’ai dit « Détends-toi, tout va bien se passer. »
Elle a serré ma main et a dit « Désolée, je divague quand je suis stressée. »
Je lui ai serré sa main à mon tour et j’ai dit « Tu n’as pas besoin de t’excuser. Mais je te promets de ne pas te trouver bizarre ce soir. »
Elle a toussoté et a dit « Merci. »

Nous sommes arrivés au restaurant et étions assis. Elle a commandé un kir royal et j’ai commandé une bière. Nous avons passé nos commandes et grignoté des chips. Quelques minutes plus tard, le serveur nous a apporté nos boissons.
J’ai demandé « Alors pourquoi es tu nerveuse ? Après ce matin, je pensais que tu serais à l’aise. »

Elle a répondu « Eh bien, c’est juste un boulot, tu sais? Un boulot que j’ai apprécié, mais avant que tu me demandes de sortir, je me suis dit que je ne te verrais que quand tu aurais envie d’une bonne pipe. Savoir que tu pourrais être intéressé par moi, c’est plus stressant que mon divorce. »
J’ai hoché la tête et j’ai dit « Je comprends. Fais-moi savoir s’il y a quelque chose que je peux faire pour te mettre plus à l’aise. »
Elle a bu plus de son kir et a dit: « Ca, ça aide ! »
J’ai gloussé et j’ai dit « Plus d’alcool, check 😁. Je suis désolé que ton ex-mari ait été un connard, mais je suis heureux d’avoir la chance de te connaître. »

Elle me répondit « Merci. Ça m’a fait mal quand il m’a annoncé qu’il me quittait. J’ai eu la maison, mais pas de pension alimentaire. Et comme ça, je suis redevenue masseuse. C’est ce que je faisais à la fac et j’ai toujours aimé ça. Je n’avais pas prévu de proposer des happy endings comme quand j’étais jeune, mais j’étais plutôt excitée de te masser. J’ai donc décidé de voir si tu étais chaud pour un extra. »

J’ai souri et j’ai demandé « Me voir torse nu t’a excitée, hein? »

Elle a souri et a dit: « oui, ça faisait pour moi. Cela faisait environ 9 mois avant de divorcer depuis que j’avais couché avec mon mari. Il a complètement perdu tout intérêt pour moi une fois qu’il a commencé à me tromper. Et je n’ai eu que des relations sexuelles en solo depuis le divorce. Désolé, j’ai l’impression de trop parler de mon ex. »
Juste à ce moment-là, le serveur est revenu avec nos ordres. Je n’arrivais pas à croire qu’elle venait de dire qu’elle n’avait pas fait l’amour depuis près de deux ans! Je pensais que j’étais en pleine période de sécheresse, mais elle n’avait pas couché plus longtemps que moi. Je voulais changer ça.
Une fois le serveur parti, j’ai dit « ça va, tu ne parles pas trop de lui. Il a été une grande partie de votre vie pendant longtemps. »
Elle avait l’air soulagée et a demandé « Alors tu fais quoi dans la vie? »
J’ai dit: « J’ai un travail purement alimentaire. Je travaille dans un centre d’appels. C’est assez horrible, mais ça paie plutôt bien au moins. »
À travers une bouchée, elle a dit « Oops, désolée. »
J’ai dit « Boh, ça pourrait être pire, j’en suis sûr. »

Nous avons bavardé tout le dîner et avons appris à mieux nous connaître. Nous nous sommes fait rire, et elle semblait plus à l’aise. Quand nos assiettes étaient vides, j’ai demandé si elle voulait un dessert et elle a secoué la tête. J’ai payé et nous sommes retournés à ma voiture. Je nous ai ramenés chez elle.

Fin de soirée torride à base de pipe, d’orgasmes en série ….

Quand nous sommes arrivés, elle a demandé « Tu veux monter ? »
J’ai hoché la tête et nous sommes entrés. Elle m’a demandé si je voulais boire quelque chose et j’ai refusé. Sa maison était décorée avec goût. Nous nous sommes assis sur le canapé de son salon côte à côte.

Elle dit sans détour: « Bon, je  sais pas comment le dire, alors je vais juste le dire. Je veux te faire l’amour. Maintenant. Mais seulement si tu le veux bien sûr. »
J’ai gloussé et j’ai dit « J’adorerais. Qu’est-ce que tu aimes ? »

Elle haussa les épaules et dit: « Mon dieu, je ne sais même plus. Mon mari rampait en quelque sorte sur moi et ça durait juste le temps qu’il rentre. C’était un type d’amant « J’ai joui, démerde toi » vers la fin. Je suis sûre que je suis un mauvais coup. »

J’ai dit : « Je doute fort que tu sois un mauvais coup. Tu n’as pas besoin de t’excuser. »
Je me suis penché et je l’ai embrassée, et elle m’a embrassé en retour avec un « hmmmm ».
Une fois qu’elle a dit que son ex était égoïste au lit, j’étais sûr qu’elle apprécierait les préliminaires et d’être mise au centre de mes attentions. J’ai enfoncé ma langue dans sa bouche et j’ai senti la sienne s’enrouler autour de la mienne. S’embrasser semblait peut-être un peu juvénile, mais elle était dedans.

Alors que nous nous embrassions, j’ai commencé à me frotter à elle et à serrer ses seins à travers la robe. Elle gémit dans ma bouche et je gémis en retour. Après quelques secondes de pelotage de ses seins, elle stoppa la séance bécotage et se leva.

Elle souleva sa robe au-dessus de sa tête et la laissa tomber par terre. Son soutien-gorge et sa culotte étaient de couleur beige assortie. Elle défit son soutien-gorge et a laissé ses seins lourds pendre librement. Ils tombaient vers son ventre potelé et avaient des vergetures de couleur claire sur les sommets où la gravité les avait tirés vers le bas au fil des ans.
Elle s’est approchée de moi et j’ai tendu la main autour d’elle et j’ai attrapé son cul rond à travers sa culotte. Je l’ai tirée vers moi et j’ai pris son mamelon gauche dans ma bouche. Ses gros tétons sont devenus instantanément durs entre mes lèvres. L’aréole renflait contre mes lèvres alors que je léchais le mamelon et tournoyais ma langue autour d’elle.
Murielle gémit et enroula ses bras autour de ma tête. Après une demi-minute environ, j’ai déplacé ma bouche vers son mamelon droit et l’ai aspirée dans ma bouche. Sa respiration devenait de plus en plus superficielle lorsque je lui léchais le mamelon.
Haletante, elle a dit: « Mon dieu, tu es doué pour lécher mes nichons. Je pense que j’ai probablement trempé ma culotte. »

Alors qu’elle disait ça, j’ai lâché ses fesses et j’ai senti l’humidité de sa culotte devant sa chatte. Elle avait raison, ils devenaient humides à cause de l’excitation que je lui procurais. J’ai baissé ses sous-vêtements sur ses cuisses épaisses jusqu’à ce qu’ils tombent jusqu’à ses chevilles. J’avais encore son mamelon dans la bouche, donc je ne pouvais pas encore voir sa chatte, mais je sentais qu’elle était poilue.

J’ai passé mes doigts dans ses poils pubiens et elle a dit « Désolé de ne pas être rasée. Je le rasais complètement parce que mon mari l’aimait. Mais une fois que nous avons arrêté de faire l’amour, je n’ai pas vu l’intérêt. Je me serais rasée la nuit dernière si j’avais su que je ferais ça. »

J’ai relâché son mamelon, je l’ai regardée et j’ai dit « Ne sois pas désolé, j’aime les chattes poilues. »
Surprise, elle a dit « tu le fais? »
J’ai hoché la tête et elle a fait un pas en arrière pour que je puisse la voir. Les cheveux étaient brun foncé et presque noirs. J’ai tendu la main et baladé ma main sur sa cuisse et j’ai commencé à frotter mes doigts le long de sa fente. Toujours debout, elle a écarté ses jambes pour me donner plus d’accès. J’ai doucement poussé deux doigts de ma main droite dans sa chatte trempée. Elle gémit à haute voix et j’ai utilisé mon autre main pour la tirer de nouveau vers l’avant.

J’ai commencé à la doigter dans un mouvement de va-et-vient régulier et j’ai repris son mamelon gauche dans ma bouche. J’étais dur comme une brique à ce moment-là, mais je ne voulais pas encore arrêter ma stimulation. Elle respirait lentement et profondément et je pouvais sentir son jus dégouliner sur mes doigts et ma main.

Soudain, elle a serré ma tête de plus près en appuyant son téton sur ma bouche plus fort et j’ai senti sa chatte saisir mes doigts fortement et devenir encore plus humide. Elle haletait et gémissait plusieurs fois alors que je ralentissais mon doigté en descendant. Finalement, elle a lâché ma tête et j’ai laissé son mamelon glisser de ma bouche.

Levrette sur la table de massage

Elle a gloussé et a dit: « J’ai dérangé tes cheveux, désolée. Mais c’était fort et intense. J’ai joui si fort! J’espère que tu es prêt parce que j’ai besoin de plus. Mais hum, sois gentil. Je n’ai pas eu de vraie bite en moi depuis près de deux ans. »

Je me suis levé et je me suis rapidement déshabillé et j’ai dit « Tu veux monter sur moi ? Vite ou rapidement comme tu veux bébé. »

Elle sourit largement alors que je m’asseyais. Elle chevauchait mes genoux avec un genou de chaque côté de mes jambes. Murielle a tenu ma bite dure et a guidé le gland dans l’entrée de sa chatte. Elle a frotté la tête d’avant en arrière pour se faire mouiller, puis a très lentement commencé à descendre sur ma queue. Sa chatte était incroyablement serrée et chaude et j’ai poussé un soupir.
Alors qu’elle n’avait qu’environ la moitié de ma bite en elle, elle s’est figée et a recommencé à haleter. Elle s’est accrochée à mon cou et m’a regardé dans les yeux alors que je sentais son jus couler sur mes couilles.

J’ai demandé « Tu viens de jouir à nouveau ? »

Hochant la tête, elle a dit « Putain, j’ai encore joui. C’était une surprise. Je n’ai jamais fait ça avant. Je pense que quand ça fait si longtemps, juste me faire pénétrer par une vraie bite me fera jouir. Je vais continuer maintenant. »

J’ai hoché la tête et elle s’est abaissée jusqu’à ma bite. Une fois que j’étais pleinement en elle, elle a cessé de bouger. Ses poils pubiens étaient pressés contre les miens et j’ai juste frotté doucement les mains de haut en bas dans son dos. Sa chatte poilue était une enveloppe d’humidité brûlante entourant ma bite.
Elle a dit: « Ouf, tu te sens si bien. J’ai juste besoin d’une minute pour m’habituer à ta bite. »
Je l’ai embrassée sur les lèvres et j’ai dit « il n’y a pas de précipitation. Prends le temps qu’il te faut. »

Elle sourit et déplace un peu ses hanches d’un côté à l’autre en disant « Tu me remplis jusqu’au fond. Je pense que je suis prête maintenant. »
Elle s’est relevée et ma bite a glissé à mi-chemin de sa chatte serrée avant de se redescendre lentement. Puis elle s’est relevée et s’est abaissée à nouveau, puis à nouveau. Après quelques coups plus lents et profonds de sa chatte, elle a écrasé ses hanches sur mon bassin.

Elle grogna « J’adore sentir mon clitoris frotter contre toi. Merde, je crois que je vais encore jouir ! »
Elle a écrasé son clitoris contre moi plus fort en balançant ses hanches, et la mature a commencé à gémir et à haleter une troisième fois. Elle leva les yeux vers le plafond alors qu’elle se répandit en orgasmes sur toute ma bite. J’ai senti ses parois intérieures serrer mon sexe encore plus fort jusqu’à ce que ses contractions s’arrêtent enfin.

Quand elle a fini, elle a dit « oh, je suis désolée. Je n’ai jamais été multi-orgasmique auparavant. C’est pas bon pour toi ? T’es surement frustré de ne pas pouvoir aller plus vite. »
J’ai dit « Non, je ne le suis pas, je le promets. J’adore te voir jouir. Tu peux continuer ? »

Elle y a réfléchi une seconde en disant: « Je ne pense pas. Jouir cette troisième fois m’a rendu très sensible. Je vais te faire descendre, ne t’inquiète pas. Tu peux jouir comme tu veux. »

J’ai dit « Ok, tu vas me faire sucer et me laisser jouir sur tes seins ? »

Grimaçant un peu alors qu’elle se levait et que je glissais, elle a dit « Absolument! Merci. Ma chatte a l’impression qu’elle va fondre. Tout picote. J’aime ta bite et ma chatte aussi. »

Elle s’est assise sur le canapé et c’était à mon tour de me lever. Murielle m’a aspiré dans sa bouche et a fait un son « mmm » habituel. Elle goûtait son propre jus sur ma bite, en pussy to mouth.
J’étais déjà sur le point de jouir quand elle a commencé à me sucer, alors je savais que je ne durerais pas trop longtemps.

Ejac faciale accidentelle sur le visage, les gros seins de Murielle mais apothéose orgasmique

Elle a posé sa tête sur mon sexe avec ses lèvres qui aspirèrent. Elle a baisé ma bite avec sa bouche rapidement tout en me chatouillant les couilles d’une main.
Elle a pris toute ma longueur dans sa bouche et j’ai senti sa langue lécher le dessous de mon arbre. En respirant par le nez, avec toute ma queue dans sa bouche, elle m’a regardé et je l’ai vue essayer de sourire. Elle a baladé ses lèvres vers ma bite et a utilisé une main pour me branler avec juste la tête entre ses lèvres.

J’ai dit « Je vais jouir ! Putain, tu sais tailler des pipes toi !!! »

Elle a sorti ma queue de sa bouche et s’est penchée sur le canapé et m’a caressé rapidement. Ses énormes seins rebondissaient légèrement avec ses caresses. Mes jambes tremblaient alors que j’éjaculais comme un geyser. Ma première jutée épaisse de sperme l’a atteinte au visage, sur ses lèvres et sa joue droite. Murielle a laissé échapper un jappement surpris mais a continué à caresser mon sperme.
Mon deuxième éjac a atterri dans son décolleté. Un autre jet a atterri de son nombril au bas de son sein gauche. Le reste de mon sperme a ruisselé de mon zboub sur son buisson triangulaire sombre. Avec un soupir profond, mes jambes ont cessé de trembler et mon orgasme a pris fin.

J’ai dit « Je suis désolé, je ne voulais pas jouir sur ton visage! C’était un accident. »

Elle a ri et a dit « ça va! Vraiment, te voir jouir aussi fort est chaud. Tu es venu tellement! »
Elle avait raison. Mon sperme blanc l’avait éclaboussée de la chatte, du ventre, des seins, du visage. J’ai demandé où était la salle de bain; elle m’a dit si j’avais une serviette. Je l’ai ramenée et elle l’a utilisée pour essuyer tout mon sperme. Ses poils de chatte étaient collés de mon foutre.

Je me suis assis et j’ai dit « c’était trop bon. »

Elle s’est penchée et m’a embrassé sur la joue et a dit « Pour moi aussi. Je ne crois pas avoir joui autant de fois et aussi vite. »

J’ai demandé « Tu penses qu’on pourra se revoir? »
Elle a souri et a dit: « Aucun doute là-dessus. »
J’ai dit  » Top. »
Elle a dit: « Je suis désolée de te mettre dehors, mais j’ai un rendez-vous tôt demain. »

J’ai dit d’accord et j’ai commencé à m’habiller. Elle m’a remercié pour le dîner, de l’avoir fait jouir si fort, et m’a embrassé avant de me raccompagner à sa porte.

J’allais fixer un autre rendez-vous avec Murielle dès que je le pouvais.😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *