Betty, cougar Marseille partouzée par deux acteurs porno


Betty cougar Marseille Partouze 8

L’Ă©quipe de porno amateur est toujours sur les bons plans cul. Rendez-vous dans le sud de la France avec Betty, une cougar de Marseille qui a envie de se faire partouzer par deux acteurs porno amateur bien montĂ©s. Nous avons les photos du story-board cette scĂšne porno disponible sur le site des libertines françaises et nous allons vous expliquer le dĂ©roulĂ© de ce gangbang Ă  trois. Tout d’abord, on fait connaissance avec Betty sur le Vieux-Port. C’est une femme mure blonde d’une cinquantaine d’annĂ©es qui ressemble pas mal Ă  une des grandes sƓurs Le Pen. Femme plutĂŽt avenante, ouverte d’esprit et apparemment totalement libĂ©rĂ© est prĂȘte Ă  faire des cochonneries. Le sexe n’a jamais Ă©tĂ© tabou pour elle et elle a mĂȘme eu des expĂ©riences dans des boĂźtes libertines et des soirĂ©es partouze.

Betty fantasmait de tourner un porno amateur

Mais le vrai fantasme qui l’anime aujourd’hui et de se faire baiser devant la camĂ©ra. On fait d’abord un petit tour du propriĂ©taire sur le port. On demande ensuite Ă  cette amatrice de dĂ©voiler ce qu’elle a sous le capot. Collants et porte-jarretelles, petits seins et un cul ferme, Betty est plutĂŽt bonasse pour son Ăąge. Mais bonasse ne suffit pas lorsqu’on tourne un porno amateur, il faut de l’appĂ©tit sexuel. Et ça, Betty en a Ă  revendre. Lorsqu’on lui prĂ©sente les deux belles verges bien veineuses et bien dures, elle sait exactement comment gĂ©rer la double pipe 🍆🍆. Elle passe dans le gland Ă  l’autre Avec un rythme parfait. On va vite tester ses aptitudes Ă  la baise et on commence Ă  lui fourrer une premiĂšre bite dans la chatte tout en lui demandant de sucer l’autre. Notre cougar marseillaise n’est pas le dĂ©concentrer le moins du monde. Elle sait exactement gĂ©rer son plaisir et satisfaire l’autre en mĂȘme temps.

La cougar prend trĂšs cher par tous les orifices

Les deux acteurs ne vont pas faire de dĂ©tails avec sa chatte. L’un de Ă©carter les jambes de la blonde et fourre sa langue en plein dans sa chatte charnue dĂ©jĂ  humide. Le dĂ©cor est plantĂ©, c’est un porno amateur qu’on tourne et c’est pas juste un gangbang Ă  l’hĂŽtel sans camĂ©ra. Betty va en avoir pour son compte lorsqu’elle se fait chevaucher en levrette brutalement. Tout le temps elle doit astiquer une queue du gland jusqu’aux couilles. À mesure que notre Marseillaise se prend des coups de bite puissant et profond dans ta chatte, on constate que son visage rougit et qu’elle a le front comme une tomate. Elle prend trĂšs cher ! 😛 C’est le signe qu’elle prend son pied et qu’elle prend du plaisir Ă  se faire dĂ©foncer par deux mecs aussi vigoureux.

Tous les trous pleins de bites

À aucun moment de la vidĂ©o porno, Betty ne se retrouve la bouche vide. Elle doit tailler de la pipe constamment mĂȘme quand on commence Ă  lui planter une bite dans l’anus. C’est la petite surprise du chef et notre marseillaise ne s’y attendait pas. On avait Entendu dire qu’elle voulait se faire enculer mais elle ne l’avait jamais exprimĂ© clairement. Quoi qu’il en soit, l’un des acteurs commence Ă  titiller l’entrĂ©e de sa rondelle et sans crier gare, enfonce son phallus bien profond dans le rectum de Betty. Au final, elle veut remplie par tous les trous.

Une sodomie qui lui coupe le souffle au début

Un peu surprise qu’elle est, les gouttes de sueur commence Ă  perler sur son visage. Elle prend sa respiration de tous ses poumons pour ne pas chier sur elle. Bien que notre cougar blonde soit une femme libĂ©rĂ©e et expĂ©rimentĂ©e sexuellement, la sodomie n’est pas son au quotidien. Cela va quand mĂȘme bien se passer. Elle demande toutefois Ă  commencer de se faire pĂ©nĂ©trer par derriĂšre en levrette. Ça rentre tout doucement, ça s’infiltre langoureusement et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Betty se retrouve en femme enculĂ©e. On lui ramone le trou du cul au fur et Ă  mesure et elle doit calmer sa douleur en caressant frĂ©nĂ©tiquement son clitoris pour ne pas avoir le souffle totalement coupĂ©. Un peu Ă  la maniĂšre des grands blessĂ©s Ă  qui on retire une balle, on fourre dans la bouche de Betty une bite pour lui faire oublier sa douleur. Au fur et Ă  mesure, la douleur laisse place aux plaisirs Et Ă  l’extase anale.

Notre salope amatrice aurait Ă©tĂ© percĂ©e de tous les orifices il sera rĂ©compensĂ© par une belle rasade de sperme sur ses gros seins et sur son visage rouge comme une tomate. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Betty a pris son pied. Rien Ă  redire, si elle devait le refaire elle n’hĂ©siterai pas. Ce n’Ă©tait pas sa premiĂšre partouze mais en tout cas, c’est celle au cours de laquelle elle a ressenti la plus d’orgasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *