Chantal bourgeoise à belle poitrine à 6000 euros

Chantal une bourgeoise avec une poitrine à 6000 euros

Chantal a des raisons d’avoir le sourire sur cette photo amateur. Cette bourgeoise de 54 ans, mariée à un médecin gynécologue réputé, ne se fait pas prier pour obtenir ce dont elle a besoin matériellement. Son mari lui est complètement soumis. Si elle a besoin d’une nouvelle poitrine, c’est avec le meilleur chirurgien esthétique qu’elle traitera. Vous l’aurez donc bien compris, Chantal est une michtonneuse de haute voltige. Rien à voir avec les petites salopes que vous pouvez rencontrer en boîte de nuit. Notre bourgeoise blonde quinqua opère a un niveau supérieur. Sa dernière acquisition : une poitrine à 6000 €, flambant neuve, passée d’un bonnet A à un bonnet D. Le plus triste dans cette manœuvre de chirurgie esthétique, c’est que son mari n’en profitera même pas. En effet, le couple a passé un accord tacite ou chacun pouvait aller voir de son côté. Une forme de libertinage à sens unique !

Chantal ne se fait pas prier et collectionne les amants. Elle les invite dans les suites de luxe, toutes aussi chères les unes que les autres. Ironie, c’est l’Amex Black de Monsieur qui paye tout. 😊

Plus de seins, plus de plans cul !

Depuis qu’elle a ses nouveaux gros seins, c’est un festival de plan cul qui s’enchaînent à l’hôtel. Parfois, à une cadence de 4 à 5 mecs par semaine, notre Chantal ne se retient pas de malaxer sa nouvelle poitrine pendant qu’elle chevauche un amant. Elle a d’ailleurs remarqué que les érections de ses sexfriends habituels avaient augmenté. Son opération de changement mammaire s’est donc révélée fructueuse.

Notre bourgeoise blonde a bien compris que plus l’âge avance, plus elle devait mettre toutes ses chances de son côté pour ne pas perdre en popularité. Consciente que la maturité donne des rides ineffaçables, il faut donc mettre le paquet afin d’acquérir une nouvelle jouvence.

A voir notre bourgeoise nue, s’étirant la poitrine sur le petit strapontin d’une suite à 1000 € la nuit, on peut lire l’épanouissement de notre salope quinquagénaire. Fierté et satisfaction ! Ce sont les deux maîtres mots résultant d’une opération esthétique réussie. De plus, 6000 €, c’est une broutille comparée à tout ce que notre salope dépense en Champagne, cocaïne et suite d’hôtel discret pour ses aventures adultère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *