Gangbang de Djamy mature algérienne super nympho

L’une des légendes du porno amateur, algérienne, chaude, nympho à tous les étages, c’est Djamy. Extrême en sexe, elle ne refuse rien et on a retrouvé des photos d’une de ses premières videos porno francaises. C’est un gangbang hardcore dans un appartement parisien par un après-midi d’automne. On lui apporte sur un plateau Richard Langin, un noir très bien monté et un autre mec. Ces trois lascars se régalent parce que notre mature algérienne en chaleur suce à pleine bouche. Super nympho on vous dit, elle dit pas non à une pipe goulue. Ca va vite s’accélérer dans la chatte et dans l’anus de Djamy. Comme on parle de gang bang beurette,

Pipe goulue jusqu’à la gorge profonde

Avant de passer aux choses vraiment sérieuses, Djamy donne un aperçu de ses capacités à exciter et faire bander les hommes. Sa bouche à pipe, un véritable gouffre sans fond à l’intérieur duquel la salope beurette peut planter des très grosses queues. A la suite, les mecs défilent alors que notre algérienne est accroupie en train de se frotter le clito. Avec Djamy, tout est toujours extrême, sans pincettes et les pipes goulues frôlent parfois l’envie de gerber. Le renoi profite et abuse un peu de la situation en assénant une grosse bifle à la salope, qui en redemande. Richard Langin quant à lui, ne perd pas de temps et fourre des doigts dans la chatte déjà trempée de Djamy. C’est le coup de feu, notre nympho est prête pour accueillir les zboubs.

Tout de suite, notre beurette a envie d’une grosse double penetration

Les pénétrations en missionnaire et en levrette, c’est rigolo hein. Mais quand on est de la trempe de Djamy, on a les orifices en rut. Le feu au ful et un état de dilatation naturelle qui appelle une insertion de gros sexe. Oui, c’est une envie irrépressible et irrésistible d’une grosse double pénétration hard. Aussitôt réclamée, aussitôt livrée. La beurette pose son cul flasque et suant sur le torse d’un des mecs, Richard prépare sa queue pour la pénétration vaginale. C’est super facile, sodomisée sans qu’elle hurle. Au contraire, la présence des queues en elle déclenche le spasme de satisfaction qui donnera le ton des prochains orgasmes. Notre algérienne chaude va se faire ramoner et pilonner sans discontinuer. Le gang bang constitue définitivement le minimum pour assouvir les appétits de notre nymphomane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.