Odile, grosse dondon mure qui aime le sexe interracial



Elle a beau ĂŞtre une grosse dondon mure, un peu moche, cette femme mĂ»re attire les Ă©talons surtout les noirs. De ce fait, elle s’est fait une spĂ©cialitĂ© dans le sexe interracial. MĂŞme si elle habite une petite bourgade perdue au fin fond de la France, elle arrive Ă  attirer chez elle les blacks les plus membre est plus performant sexuellement. C’est sur des sites de rencontres spĂ©cialisĂ©es pour femmes blanches qui aime les blacks que notre grosse dondon trouve son bonheur. Elle poste une annonce très explicite :

« Coucou, femme mure grassouillette aux fesses larges et dodues, cherche mâles d’origine antillaise et africaine, munies de plus de 20 cm de pĂ©nis noir dans le slip. Envie de se faire corriger le cul, se faire enculer jusqu’au fond et hurler de plaisir. Votre peau Ă©bène contre mon Ă©piderme blanc laiteux, je veux !! »

Parfois, elle invite un pote blanc afin d’arbitrer les dĂ©bats. Le sexe interracial et les Ă©changes mĂ©tissĂ©es apportent plus de piment Ă  sa vie sexuelle. Mais avant d’avoir cette dĂ©contraction et cette facilitĂ© personnelle Ă  se laisser partouzer par des blacks, Odile en a vu des vertes et des pas mĂ»res.

Une femme ronde complexée et timide

Pendant des annĂ©es, Odile a Ă©tĂ© une femme ronde complexĂ©e. Les regards des hommes et des gens dans la rue l’intimidait. Sa sexualitĂ© Ă©tait littĂ©ralement un dĂ©sert, une longue route d’abstinence forcĂ©e parce qu’elle ne plaisait pas. Timide et rĂ©servĂ©e, Odile n’a jamais eu le rĂ©flexe de se faire belle, de se maquiller. Le moins on la remarquait, mieux elle se sentait. Mais ce manque de charme a fini par la peser et l’envie de jouir comme les autres l’ont poussĂ©e Ă  prendre des mesures radicales. C’est en inscrivant sur un site de rencontre que la grosse dondon a compris que ses formes et ses rondeurs gĂ©nĂ©reuses plaisaient Ă  une catĂ©gorie d’hommes avides : les blacks. Odile a reçu des propositions de sexe Ă  plusieurs, de partouze sans capote, avec des Maliens, des GuadeloupĂ©ens ou encore des capverdiens. Ils apprĂ©cient son gros cul bien gras et les premiers rendez-vous en duo ont dĂ©finitivement brisĂ© sa timiditĂ© et ses complexes.

Son premier gangbang avec des blacks, c’Ă©tait chez son petit copain

Son appĂ©tit pour les hommes noirs ne l’a quand mĂŞme pas dissuadeĂ© de sortir avec un mec. Étant donnĂ© qu’elle avait quelques a priori sur les Renois, Elle n’a pas osĂ© sortir avec l’un deux. C’est donc avec un bon caucasien, français de souche, que Odile a connu sa première vraie idylle. Mais le sex, ça n’Ă©tait pas du tout ça. Alors la grosse blonde est retombĂ©e dans ses travers et a contactĂ© quelques noirs pour la partouzer. C’est sous le toit de son petit ami, dĂ©sormais cocu, que la salope a dĂ©cidĂ© de faire son premier gangbang. Elle culpabilisait au dĂ©but, mais une fois que la grosse blonde grassouillette s’est retrouvĂ©e nue, elle a commencĂ© Ă  mouiller. ExcitĂ© de voir si pĂ©nis noir bien en direction pour elle, elle a complètement oubliĂ© qu’elle devenait une salope infidèle. Une partouze extra-conjugale sans tabou et sans interdit, ou le gros cul d’Odile s’est fait culbuter dans toutes les positions.

Deux Africains pour lui enculer l’anus

C’est avec deux Africains d’origine bĂ©ninoise Que la femme grassouillette a dĂ©cidĂ© de tromper son mec. Elle a gardĂ© ses lunettes pour l’occasion, parce que ça le rendait plus salope. Au dĂ©but, elle craignait un peu la sodomie mais une fois que la moitiĂ© du premier pĂ©nis noir a pu rentrer Complètement, elle Ă©tait aux anges. Les deux Africains lui ont enculĂ© l’anus et ils l’ont dilatĂ© au maximum. Ça Ă©tĂ© 30 minutes extase anale.

Le deuxième gangbang, elle a convié son petit ami

Comme le couple de notre grosse dondon blonde Ă©tait plutĂ´t libertin, elle a proposĂ© Ă  son petit ami de se joindre Ă  elle au deuxième gangbang. DĂ©barrassĂ©e de sa culpabilitĂ© et de la honte, le plaisir de coucher avec son fantasme black et son propre mec, l’on dĂ©tendue au plus haut point. Alors qu’elle se faisait prendre en levrette par l’anus, son mec lui lĂ©chait le clitoris en mode garagiste. Cette deuxième partouze a confortĂ© Notre nature bien en chair que le charme n’Ă©tait pas seulement dĂ©pendant du physique ou de l’apparence. Quant Ă  son petit ami, il s’est rĂ©veillĂ© candauliste. Il a ainsi dĂ©couvert qu’il Ă©prouvait une certaine excitation Ă  voir sa grosse blonde se faire enculer par des blacks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *