Débauche d’une femme mariée avec deux mecs


Femme mariée suce deux hommes

Solange, 45 ans, s’est mariée pour la troisième fois avec un homme dont elle est enfin amoureuse. Mais le loustic l’a convertie au libertinage au fur et à mesure. En réalité, c’est l’homme idéal que notre épouse a trouvé. Comme dans la Jument, le roman d’Esparbec, Solange veut faire sa Mélanie. L’amour à la maison, se faire baiser comme une pute lorsqu’elle a les pieds hors de la main. En tant que femme de notable, l’information de sa débauche pourrait couter cher à la réputation du couple. Mais le mari a donné le feu vert à sa femme pour aller se faire souiller les trous. Et tous les jeudis, elle a rendez-vous avec ses copains de gangbang. En trainant sur Wyylde, notre blonde aux petits seins un peu tombants a rendez-vous à l’hôtel. Elle enfile sa lingerie blanche immaculée, signe de reconnaissance des femmes mariées. Ainsi, Solange se vautre dans la luxure la plus indigne.

Traitée comme une chienne par 3 connards

Les trois mecs qu’elle a sélectionnés pour lui remplir la bouche et péter la chatte, connaissent de près ou de loin son mari. Pourtant, l’une des conditions restrictives de ses échappées libertines était de ne pas coucher avec des amis du mari. Le libertinage a ses limites mais notre Jument a préféré ignorer cette interdiction. Au contraire, plus c’est transgressif, plus notre femme mariée adore. La voilà donc traitée, baisée, niquée comme une vulgaire chienne par les trois connards. Ils s’en donnent à coeur joie pour fourrer la chatte sale de Solange. Sur les photos, notre salope chevauche Fred en reverse cowgirl alors qu’elle s’asphyxie en une pipe profonde sur Sébastien. Les deux merdeux, ayant un contentieux avec le mari de Solange, s’en donnent à coeur joie. Ils ont aussi profité de la faiblesse de notre blondasse pour niquer sans capote. Et si elle tombe enceinte à 45 ans, ça sera bien fait pour sa gueule. Ils ne la considèrent que comme un sac à foutre.

Le gangbang de notre femme mariée a toujours lieu dans un hôtel 3 étoiles d’une ville voisine. Tout le monde en profite et la débauche dure entre 15 et 18 heures. Pendant cette escapade hardcore, Solange fait le plein de fantasmes indécents. Dans sa lingerie virevoltante, ses bas blancs vulgaires d’épouse de province, Solange laisse libre cours à ses instincts charnels les plus vils. Levrette par ci, grosse fellation par là, remplissage de tous ses trous, notre épouse exulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *