Oliva, cougar de Bruxelles tente la double pénétration chez Jacquie et Michel

Laura, cougar belge double pénétration 12

Le synopsis et toujours les mêmes pour les vidéos porno qui met en scène des femmes cougars, des mamans délaissées dans les vidéos de Jacquie et Michel 🇫🇷. Une vie de merde, rythmée par l’ennui et la morosité, voilà la raison principale qui pousse les femmes à venir se faire baiser dans la maison de production porno française. Cependant, Olivia, une femme belge et cougar de Bruxelles a simplement voulu réaliser un fantasme : encaisser une grosse double pénétration avec de vrais étalons.

C’est par un temps hivernal que l’on accueille la jolie belge, coiffée d’une coupe à la garçonne teintée de rose et de blanc. C’est une originale, une quadragénaire plutôt sexy et bien foutue. Fidèle à l’humour légendaire et le côté décalé des Belges, Olivia ne nous déçoit pas. Elle parle de sexe sans complexe, sans se voiler la face. Elle adore ça, elle aime baiser, se faire baiser et ne s’impose aucune limite dans sa sexualité.

La salope belge attaque les bites sans demander la permission

Pour cette vidéo double pénétration de mature, notre petite salope belge auras droit à un asiatique est un réunionnais. Un plan à trois complètement exotique et interracial qui a ainsi le don d’exciter notre petite blonde en chaleur. Ça commence de surcroit, très fort dans la voiture puisqu’elle sort la bite de notre créole sans même demander la permission. Elle enfourne ensuite le phallus dans sa bouche. Puis, elle commence à pratiquer une fellation passionnée et intense. Les deux hommes apprécient ses attitudes de débauche, ce sens de l’initiative et cette effronterie délibérée. Pas besoin de demander la permission si elle a faim de sexe. C’est rare d’avoir des amatrices matures aussi volontaires et dégourdies. Cependant, une pipe, c’est facile à faire. Par contre, une double pénétration, il va falloir que notre quadragénaire originale fasse preuve d’une maîtrise quasi-germanique et implacable. Se faire prendre par les deux trous, cela implique de ne pas se chier dessus. Cela implique également de contrôler les sorties de ses orifices. Jusqu’à présent, Olivia ne déçoit pas et se révèle être une baiseuse et partouzeuse hors-pair.

Elle bouffe de la queue tout en se faisant lécher le minou. Elle passe de sexe en sexe sans perdre de temps. De plus, elle garde un rythme maintenu qui permet aux deux acteurs de ne pas perdre leur érection. Bref, notre cougar de Bruxelles est une véritable chef d’orchestre qui se battre la mesure et sucer des bites avec un timing parfait.

La double pénétration, ça fait mal au début et elle s’y fait

La préparation à la double pénétration, c’est avant tout ramoner sa chatte, puis sodomiser, un trou à la fois. Pendant une dizaine de minutes, elle va alterner les levrettes entre l’asiatique et le réunionnais. Ensuite, notre belge va se faire péter les fesses tout en suçant. Magnifique et voluptueuse avec son gros cul harnachés de son porte-jarretelles elle se cabre comme une petite chienne pour encaisser de gros coups de queue.

Puis vient le moment fatidique de son fantasme. Le chinois commence tout d’abord par l’enculer en la prenant sur le côté. Il accélère la cadence et commence à faire preuve d’une brutalité sans nom. En effet, le but de la manœuvre est ainsi de dilater au maximum, d’habituer l’orifice anal à une pénétration soutenue. Cette sodomie lui fait probablement un peu mal au début. Mais elle finit par s’y habituer. C’est ensuite le moment venu de rentrer la deuxième queue dans son vagin. La double pénétration commence en position de cow-girl, Olivia étant en position de chevauchement sur l’un des mecs allongés. Le deuxième étalon lui enfile son trou du cul, pénètre tranquillement et accélère au fur et à mesure la cadence. La cougar de Bruxelles est ainsi aux anges. En effet, on peut lire sur son visage une petite grimace qui se transforme en expression d’extase. Notre salope à gros cul n’aurait jamais imaginé que la double pénétration aurait été source de plaisir aussi paradisiaque. De plus, la caméra a un effet aphrodisiaque, compte tenu des penchants exhibitionniste d’Olivia.

Gourmande, Olivia en redemande !

Pendant plus de 10 minutes, notre belge va avoir les trous élargis et tuméfiés. Alors même que l’on aurait pensé qu’elle demanderait d’arrêter, Olivia en redemande. Elle veut qu’on la ramone encore plus fort et encore plus profond. Et au final, on se demande même si cette amatrice belge, fan de bas-nylons et lingerie osée, n’aurait pas pu avoir un avenir dans le porno tant son appétit de sexe est insatiable et démesuré. Après une double pénétration brutale sans prendre de pincettes, Olivia se fait finir vulgairement en sexe anal. Puis elle recevra une jutée de sperme sur sa chatte et sur ses gros seins refaits totalement rougie par les assauts de queue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *