Bourgeoise en chaleur se branle, se gode et se doigte devant la webcam




Quand elle a un moment, Claudia se connecte Ă  sa webcam et procède Ă  des spectacles de masturbation en live devant des centaines d’internautes. Claudia, c’est une bourgeoise en chaleur de 48 ans, cĂ©libataire, qui a toujours eu un petit penchant pour l’exhibitionnisme. Bien qu’elle n’ose pas le faire dans le monde rĂ©el, Internet lui permet de s’exhiber manière virtuelle. Le simple fait de savoir que les inconnus Ă  l’autre bout de la planète puisse se branler sur elle, ça la fait mouiller. Un de ses admirateurs avertis a eu la bonne idĂ©e de prendre des captures d’Ă©cran lors d’un de ses shows webcam. VoilĂ  le rĂ©sultat et on s’y croirait. Vous pouvez ainsi ressentir l’intensitĂ© de ce plaisir d’onanisme.

On y dĂ©couvre une bourgeoise en chaleur, ses gros seins et sa chatte a l’air qui se gode et donne des doigts très profondĂ©ment. Le fait de savoir qu’elle a une audience absente dans la chambre, la rend dĂ©tendue et relax. Notre mature nue sur le lit, les jambes bien Ă©cartĂ©es commence Ă  se caresser dĂ©licatement les seins. Puis, elle descend lentement au niveau de son clitoris. Le cĂ©rĂ©monial est toujours le mĂŞme. Ça commence par la chatte. Cependant, ça termine inexorablement par son petit trou du cul Ă  l’intĂ©rieur duquel elle enfourne un puis deux doigts. Et comme si elle baisait avec un mec, le lien avec son sextoy se fait plus charnel. Encore plus d’intensitĂ© et de dĂ©sir, notre salope mordille le bout de l’accessoire. La cadence des doigts dans sa fente s’accĂ©lère.

Son souffle s’intensifie et elle ressent ainsi une montĂ©e de chaleur dans les seins et dans tout le corps. A ce moment, notre cougar oublie totalement que la webcam tourne. C’est une explosion de plaisir qui s’empare de la moindre cellule et la moindre parcelle de chair. Alors qu’elle revient petit Ă  petit Ă  ses esprits, Claudia en donne plus. Ouverture large de son vagin rose, gros plan dans ce minou de l’extrĂŞme qui vient de morfler sur les pĂ©nĂ©trations de gode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *